Marion Cognard Magdela Psychologue à Paris 5 donne quelques clés sur
L'organisation des parents: entre vie de travail et vie familiale

Nos journées de parents sont remplies de mille et une activités.
Souvent, la routine s’installe: jour après jour, nous refaisons les mêmes choses, et de la même façon. Nous fonctionnons en quelque sorte sur le pilote automatique.

Nous ne remettons en question ni le caractère obligatoire, ni leur organisation, et surtout nous ne nous interrogeons que rarement sur la notion de plaisir ou de déplaisir qui y est associée.

Nous devons le faire, c’est tout. Vivre avec des enfants tout en restant zen est donc plus facile à dire qu’à faire.

Je vais essayer ici de vous apporter quelques outils pour votre quotidien de parents. Il n’y a évidemment pas de recette, toutefois c’est à chacun d’entre nous de créer des espaces pour être pleinement présent dans votre quotidien !

  • Alors, Comment concilier le travail, l’éducation des enfants, la vie familiale, sociale et personnelle?
  • Comment tout faire et en tirer satisfaction en n’ayant que 24 heures par jour?
  • Comment rendre vos journées satisfaisantes et plus agréables?

L’objectif pour moi est de vous aider à reconquérir un certain contrôle sur votre quotidien, à avoir davantage de plaisir à être parent, à profiter pleinement de vos enfants et de la vie.

Le stress lié au temps

L’angoisse d’arriver à tout gérer et le remords de négliger sa vie familiale sont toujours fortement présents au quotidien, ajoutons à cela la pression sociale quant à la réussite de la mission éducative des parents.
Nous pouvons ainsi comprendre aisément le stress vécu par plusieurs d’entre nous.

Ce n’est ni le travail ni la famille en soi qui pose problème, mais bien l’harmonisation des exigences et des responsabilités de ces deux grands rôles.
D’ailleurs, ils peuvent avoir l’un sur l’autre des effets néfastes ou heureux.

Pour le parent qui se retrouve seul à la tête de la famille, le défi est encore plus grand:

  • Comment parvenir à tout faire et à tout bien faire, sans le soutien d’un conjoint?
  • Comment réussir seul la tâche de deux personnes?

Un exemple du rythme effréné de la vie des parents se retrouve dans leurs 5 à 7 quotidiens ou plutôt le 6 à 9, les nouveaux rythmes de travail ayant transformé l’organisation des parents. Cette période de la journée est particulièrement exigeante. Le travail terminé, un autre boulot important et intense les attend.

Pendant cette période, les parents doivent donc accomplir une multitude de tâches (préparer le repas, faire les devoirs, préparer le bain, etc…) en un laps de temps réduit. Les enfants ont aussi des attentes: chacun veut leur attention personnelle, a des choses à leur raconter et souhaite jouer avec eux.

Prioriser son temps

Une solution consiste à appréhender le temps autrement, à voir les choses d’une autre façon, à réévaluer vos priorités.

En prenant conscience de l’évaluation subjective du temps, en lien avec vos émotions, vous pouvez consacrer votre énergie à ce qui compte réellement pour vous ou faire en sorte de trouver plaisir à ce que vous faites et profiter pleinement du temps qui passe.  La maîtrise du temps et la maîtrise de soi sont en étroite corrélation. En tentant de reprendre la maîtrise de vos journées pour éviter d’être débordé en permanence, en revoyant vos priorités, en faisant ce qui est important pour vous, vous éprouverez une plus grande sérénité. Vous parviendrez à vivre pleinement chaque moment qui constitue votre vie.

Chez les parents, le stress est souvent lié à l’impression de manquer de temps. Nous ne pouvons et ne devons pas viser à éliminer le stress de notre quotidien: à un niveau acceptable, il est fort stimulant. Si vous réussissez à composer efficacement avec le stress, vos journées continueront à être stimulantes et deviendront moins fatigantes.

Lorsque vous vous sentez stressé, un premier truc fort simple consiste à évaluer la situation qui vous met dans cet état sur une échelle de un à dix (10 représentant un drame, comme la perte d’un être cher). Cette technique vous permettra de relativiser les désagréments mineurs et d’aborder les événements réellement stressants en étant moins tendu.

Tentez donc d’adopter une attitude ludique devant la vie et de dégager les aspects positifs de toute situation.

L’Inventaire des activités

Le rythme de vie est effréné, tant pour les parents que pour les enfants.  Si vous vous arrêtiez pour regarder de plus près ce que vous faites de vos journées et si vous vous permettiez de vous poser des questions sur toutes ces activités qui façonnent votre vie et occupent votre temps, vous constaterez  que nos journées deviennent avec le temps la simple addition de nombreuses activités perçues comme nécessaires, mais sans signification particulière pour soi.

 Comment en arriver à retrouver du sens dans ce que l’on fait au jour le jour, comment en arriver à se retrouver dans son quotidien? Comment mieux utiliser son temps pour l’harmoniser avec ses valeurs?

Je vous propose un petit exercice: faites l’inventaire de vos activités pour prendre conscience de ce dont vos journées sont faites, pour revoir le sens de vos activités et peut être y apporter des correctifs afin de les rendre plus conformes à ce que vous êtes et à ce que vous attendez de la vie.

Après avoir analysé votre emploi du temps, vous serez peut-être surpris de constater que vous avez une plus grande marge de manœuvre que vous ne le pensez pour changer les choses et pour vous permettre de consacrer plus de temps à ce qui compte le plus pour vous.

L’ensemble de vos activités correspond-il à vos priorités? Votre temps est-il surtout dévolu à des activités que vous jugez importantes? Prioriser signifie accorder des valeurs différentes aux divers aspects de sa vie et agir en conséquence. Si nous ne priorisons pas ce qui est important pour nous, nous courons dans tous les sens et nous sommes rapidement épuisés, tout autant qu’insatisfait.

Si l’ensemble de votre énergie et de votre temps n’est pas consacré à des activités prioritaires pour vous, peut-être de nouveaux choix s’imposent-ils…

Apprendre à dire non à certaines demandes est une façon de vous respecter. Rappelez-vous que nous avons le temps que nous nous donnons et que vous seul avez le pouvoir d’y apporter des changements. Planifier, c’est organiser son présent, particulièrement dans les aspects pratiques de sa vie, pour faciliter le lendemain. Ainsi, en répartissant les tâches les plus exigeantes sur l’ensemble de la semaine, vous économisez vos forces.

La Pleine Conscience

Etre à la maison quand vous êtes au travail? Être au travail quand vous êtes à la maison? Être en vacances quand vous venez à peine de les terminer? Pensez-vous fréquemment à toutes les choses que vous aurez à faire dans une heure, demain, la semaine prochaine?

La pratique de la pleine conscience nécessite de s’entraîner à profiter de ce qui se passe maintenant et éviter de vous préoccuper constamment de ce qui vous attend ou de ce qui pourrait arriver. Dans toutes les circonstances du quotidien, apprenez à vivre le moment présent à 100%. Observer avec vigilance vos pensées. Les projets ne doivent pas faire en sorte que toutes vos journées soient tournées vers l’avenir, que votre présent se réduise à un simple tremplin pour le futur.

Avoir des projets, c’est motivant, mais cela ne doit pas vous empêcher de profiter pleinement du temps qui passe. Plutôt que de constamment tourner votre esprit vers tout ce que vous voulez réaliser au cours de votre vie et d’en ressentir l’urgence, centrez-vous sur ce que vous voulez faire maintenant.

Le choix des batailles

Il est essentiel de choisir ses batailles et de tenir son bout pour des choses qui en valent vraiment la peine, sinon le quotidien risque de devenir une lutte constante avec les enfants.

Il y a parfois des comportements qui ne correspondent pas à ce que vous souhaitez, mais qui peuvent être tolérés puisqu’ils ne menacent ni la sécurité ni la santé de l’enfant. Est-ce si important si celui-ci insiste pour porter tel t-shirt plutôt que tel autre?

Faites-leur confiance ! Sinon, vous serez stressé et vous transmettrez votre anxiété à vos enfants: ni vous ni eux ne profiteront pleinement du temps passé ensemble.

Dans différents contextes, nous disputons notre enfant que son comportement nous crée un problème à nous: nous avons peur d’être jugé par les autres. Parfois, il arrive aussi que nous réagissions spontanément à certains comportements sans réellement interroger notre réation. Pourtant, cet agissement chez l’enfant mérite t’il vraiment une réaction de notre part ? Alors, quand votre enfant a un comportement qui vient vous toucher intérieurement, interroger sur la part de votre histoire personnelle qui résonne. Est-ce son comportement ou son comportement vient-il réveiller la part de mon enfant « intérieur » ?

Un rapport d’autorité parents-enfant peut très bien s’établir dans le respect et l’estime mutuels. Crier, faire des menaces à l’enfant, s’emporter violemment, tout cela lui enseigne que la violence verbale est une méthode pour contraindre l’autre à se soumettre. Il est important d’harmoniser la communication dans la famille dans la bienveillance et le respect de chacun. Sinon , cette violence peut être intériorisée comme normal par l’enfant.

Apprenez aussi à lâcher du lest. Certains parents tentent de contrôler leurs enfants dans leurs moindres gestes. La meilleure façon de les aider à devenir autonomes est de les laissez avoir leurs propres expériences. Les erreurs sont aussi source d’apprentissage. Il faut parfois accepter que les choses soient faites d’une manière différente de la nôtre.

Soutien social

Un réseau social efficace aide la mère à ressentir davantage de plaisir au quotidien avec son enfant. Éduquer des enfants soulève fréquemment des interrogations, des doutes, parfois des remises en question.  Avoir un réseau social efficace est utile pour tous les parents et encore plus pour un parent qui vit seul avec ses enfants.

Prenez quelques instants pour dresser une liste des personnes sur qui vous pouvez compter en différentes occasions et peut-être pour identifier des personnes auxquelles vous pourriez faire appel.

Vous êtes aussi une personne à part entière et, à ce titre, vous avez des besoins personnels à combler. Si vous vivez aussi avec un conjoint: vous avez donc un rôle à jouer pour maintenir dans votre couple une relation de qualité. Si vous vivez seul, le besoin de prendre soin de vous est encore plus grand.

Prendre du temps pour être en amour ne veut pas dire mettre ses enfants de côté ou les négliger.  Un répit à deux est aussi excellent pour la santé de votre couple. Pour les mères qui vivent seules, repérer votre réseau et interroger vous : qui pourrait m’aider le temps d’une soirée ? Un échange de garde avec une autre mère est il possible ?

Conclusion

Maintenir de petites délicatesses, se parler avec respect, utilisant davantage le «je» que le «tu», respecter les goûts et opinions de l’autre, se manifester des marques d’amour, voilà quelques moyens pour communiquer  et vivre dans la bienveillance

Avec une attitude positive, vous dédramatiserez les problèmes et vous prendrez plaisir au plus simple moment.
Vous pouvez attendre que le bonheur vienne des autres, mais je vous invite à décider que chaque moment de votre vie est source de bonheur.
Il vous appartient de créer ou de cocréer en famille des espaces.
Vous seul avez le choix de changer ou de rester en pilotage automatique.