Le bébé a envie d’explorer son environnement, de le découvrir. 

Il est important que cette force de vie soit soutenue par les parents, qui vont pouvoir le guider et lui transmettre l’envie de vivre et de grandir.

Souvent on a tendance par crainte à dire aux bébés « attention tu vas tomber! », « c’est dangereux !». L’enfant peut alors devenir inhibé par la peur perçue chez l’adulte et il put ainsi devenir craintif. 

N oublions pas que l’enfant est compétent dès les 1er jours ! Il est capable de franchir à son rythme et à sa manière toutes les étapes du développement : de la position sur le dos à la marche, et ceux sans l’intervention de l’adulte. Il suit un ordre génétique programmé.

Emmi Pikler, pédiatre à Budapest, a observé le comportement d’enfant dans l’expression libre de  la motricité.Pour elle, laisser une motricité libre à l’enfant, c’est lui permettre une liberté totale de mouvement pour qu’il découvre son corps et son environnement.  C’est aussi respecter son rythme d’apprentissage.

Selon Pikler, l’adulte ne devrait pas intervenir sauf en maintenant les conditions optimales à l’activité des enfants. L idée est que le parent puisse faire le minimum nécessaire pour que le bébé retrouve la maitrise de la situation. Il est nécessaire alors de l’aider à prendre conscience de lui-même en commentant à voix basse ses accomplissements.

Ainsi,plus l’enfant va explorer par lui-même plus il va se sentir compétent,  développement sa confiance et acquérir une certaine sécurité dans cette liberté du laisser faire.

Il est important de stimuler son activité motrice par la progression  des situations et la diversité du matériel en respectant le rythme des acquisitions.

Attention évidemment à ne pas mettre l’enfant dans une situation impossible selon leur développement!

Voici un article qui reprend les travaux de Pikler Emmi.

https://lesprosdelapetiteenfance.fr/bebes-enfants/psycho-pedagogie/pikler-loczy/motricite-libre-et-activite-autonome-liberez-les-bebes

Bonne lecture!

Marion